Le voyage dans le passé d’Alfred Kühn commence ici… Chapitre 1

Marin Kühn Alfred

Alfred Kühn

Biographie d’un jeune Allemand

Mon père : Kuhn Alfred, Hans, Heinrich

Biographie écrite par Manfred Kühn


Nom de famille :  KÜHN

Prénoms : Alfred, Hans, Heinrich.

Né le 8 Juin 1923 à Leipzig, en Allemagne.

Fils de KÜHN  Max et de SCHÜTZ  Johanna

Religion : Protestante

Baptisé le 20 Juillet  1924 à Leipzig

Profession :

À 14 ans en apprentissage il est bétonneur en bâtiment. Après la guerre il est mineur au H.B.L. de Merlebach, puis il est magasinier chez Michelin en Allemagne, finalement chez Ford, à Bordeaux.

Domicile : La dernière adresse est : 19, rue Jean Jaurès, à Carbon-Blanc 33560 France.

Il est décédé le 21 Décembre 1987 à Bordeaux, France. Enterré à Carbon-Blanc  le 28 décembre 1987 à 14h 45.

Marié le 18 février 1948 à Berneuil en Charente (France) avec Mademoiselle BRANGIER Jacqueline, née le 29 Mars 1922 à Berneuil en Charente. Leurs enfants Kühn Manfred et Kuhn Roseline.


Son enfance:

Alfred fréquenta l’école primaire de 6 ans à 14 ans.

Photo d'école 1930

Tout petit, il pensait déjà à la marine. Sur la photo c’est le petit, en tenue de marin foncé, devant l’instituteur. Voici également une photo de son premier jour d’école en 1931.

Kuhn Alfred à 7 ans Photo prise en 1930

En Allemagne, la tradition de l’époque était que, à la rentrée du premier jour d’école, l’écolier reçoive un cornet surprise.

Ici, une photo avec un copain âgé de 15/16 ans. Mon père est à droite.

Kühn Alfred 15-16 ans

De 1929 à 1937, le jeune Alfred est aux études.


Le monde du travail

À 14 ans, à la fin du mois de mars 1937, il entra en apprentissage comme bétonneur jusqu’en décembre 1938. Le 1er juin 1938, il entra dans le monde du travail, et avec un contrat de six mois, il travailla en 1939, 1940 et 1941, dans une entreprise comme bétonneur. Jusqu’au 30 juin 1941,  il est (Bauarbeiter) : travailleur en bâtiment.

Voici un exemple du livret de 1938, d’un membre travailleur pour le front allemand, (Mitgliedsbuch).

Livret du membre de la jeunesse Hitlerienne A

Livret du membre de la jeunesse Hitlerienne B

Voici un exemple du livret de 1938 à 1941 d’un travailleur allemand. (Arbeitssbuch).

Livret du travailleur Kühn Alfred 01 04 1938 à 31 03 1941 A

Livret du travailleur Kühn Alfred 01 04 1938 à 31 03 1941 B

Voici un exemple d’un justificatif de contrat de travail, avec le timbre collé par l’employeur pour toutes les semaines travaillées. À l’époque les travailleurs étaient rémunérés semestriellement.

Justificatif contra de travail A

Justificatif contra de travail B

Dans la Marine allemande

Le 1er juillet 1941, il est incorporé dans la Marine allemande, après avoir effectué une formation comme émetteur-radio. Il est affecté sur le Torpedoboot 24, (torpilleur T24) dans  le poste émetteur-radio. Ci-dessous deux photos du torpilleur T24 de la Marine allemande (collection Alfred Kühn).

T24 torpedoboat 1

T24 torpedoboat

Maintenant plusieurs photos souvenirs de mon père de 1942 à 1944. Ici, mon père est à droite.

Sans titre-3

Ici il est au centre dans la deuxième rangée.

Sans titre-4

Ici il est à droite. Il porte des écouteurs.

Sans titre-5

Ici, au centre de la première rangée.

Sans titre-6

Ici, à droite deuxième rangée. Les marins portent des vestes de sauvetage.

Sans titre-7

On le voit ici à droite avec des écouteurs.

Sans titre-8

Ici communicant par sémaphore.

Sans titre-9

Le T24 est mis en service le 17 octobre 1942 et il est coulé lors d’un bombardement aérien le 24 août 1944.

24 Aug 44 strike photo.jpg

Sur la photo prise par l’aviation anglaise le 24 août 1944, on voit le bombardement et la destruction au  premier plan du T24. Au second  plan, on voit également le bombardement du Z24 qui faisait partie de la même flottille.


Anecdote et récit de cette journée du 24 août 1944

Une grande partie des marins ont été tués et portés disparus lors du bombardement du T24. Les survivants, dont mon père, ont  été faits prisonniers.

Lorsque l’autre navire, le Z 24 a coulé, un des timoniers, monsieur Wolff  Gehart avait son quart de repos. Il dormait dans un compartiment de la timonerie qui était  étanche. La timonerie est sous  l’eau : les collègues de  Gehart, sachant qu’il est au  repos et qu’il dort dans cette timonerie, réagissent rapidement, et par des coups  acoustiques réussissent à le réveiller et lui font savoir qu’il est sous l’eau et que le bateau coule : monsieur Wolff savait pertinemment que lorsqu’il ouvrirait la porte de la timonerie, l’eau l’envahirait.  Comme ils étaient tous des marins avertis, avant d’ouvrir la porte qui le séparait de ses copains, il prit une grande respiration, puis, cette porte ouverte, il se trouva sous l’eau.  Avec l’aide de ses amis, il se sortit de cette situation, fut donc sauvé, mais fait prisonnier. Il nous a raconté son aventure.

La prochaine fois…

Chapitre 2 à la mémoire de son copain Kurt.

Copain de la marine Kurt Hasebrink tué le 26 4 1944

Kurt Hasebrink

Auparavant, le 26 avril 1944 le T24 est atteint par un obus sur le pont, la cabine radio est atteinte et prend feu, l’incendie  est  très vite maitrisé, mon père est blessé. Il y a 5 morts,  un des meilleurs copains de mon père en faisait partie, un dénommé KURT HASEBRINK de Stuttgart.

Lors de ce combat le T29 est coulé.


Please note

The English version will be online on June 15, and the German version on June 22.

Pour nous contacter, laissez un commentaire ou utilisez le formulaire ci-dessous.

One thought on “Le voyage dans le passé d’Alfred Kühn commence ici… Chapitre 1

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.